Dijon, le retour de S. Romecki, la découverte de B. Breny

> <
Photo

image73 image73 image73 image73 image73 image73 image73 image73 image73 image73

BRCC 2014 Race 2 | 2014

Nous voici à la 2ème manche du Championnat BRCC, cette fois-ci en France sur le célèbre circuit de Dijon, qui a connu des batailles mémorables comme Villeneuve/Arnoux en Formule1.

C'est la première fois que Stefan s'y retrouve depuis son incendie de 2012 avant lequel il avait signé le meilleur temps en course à bord de la Chevron B16 de l'équipe Courage Classic.

vidéos

Dijon meilleur temps Chevron B16: https://www.youtube.com/watch?v=77uyAskdcQg

Dijon Chevron B16: https://www.youtube.com/watch?v=DkEMZVlNL1s.

La séance d'essais libres de vendredi, occasion pour Benjamin Breny de découvrir pour la première fois ce tracé très rapide et si technique, est immédiatement perturbée par des coupures moteur qui réduisent de fait le temps de roulage de notre Rookie.

L'équipe GC travaille dur pour trouver cette panne aléatoire, ce qui rend l'exercice des plus compliqués.

Samedi matin, Stefan prend le départ de la séance de qualification mais il se retrouve vite confronté à ces coupures.

Il arrive cependant à effectuer miraculeusement un tour assez clair pour accrocher le second temps de la GcV6 Cup.

Benjamin, qui prend la piste pour la seconde moitié de qualif, aura lui moins de chance car les coupures sont de retour et de façon très importantes.

"Nous avons tenté de trouver une solution avec l'équipe Gomez Compétition et Yannick comme Oliver ont travaillé à fond pour nous permettre de défendre nos chances. Jusque tard dans la nuit, ils ont changé encore tout ce qui semblait être la cause de cette panne aléatoire. De nombreuses pièces, connections et câbles ont été remplacés pour éviter ce problème qui pourrait être électronique car il faut que ça fonctionne pour la course de dimanche" souligne Stefan.

Dimanche, nous attendons tous le warm up qui doit nous permettre de reprendre espoir avec une voiture sans coupures moteur.

Et c'est Benjamin qui s'élance pour profiter d'un maximum de roulage.

Hélas il va vite constater que le problème persiste et même qu'il s'amplifie.

Incompréhensible !

Olivier Gomez va alors prendre une décision à risque, entérinée par Henri Luzet, notre Manager (Guru4Racer) :

Changer de voiture à 2h du départ de la course.

"Tous le monde s'est jeté sur la "spare car" immédiatement descendue du camion et s'est mis au travail pour calquer setup, position de conduite et même décoration de notre V6 en panne.
Tout s'est fait très rapidement alors que la météo changeante ajoutait à l'indécision avant le départ."
commente Benjamin.

La préparation de la voiture se terminant de justesse, Stefan prend le départ en s'élançant de la voie des stands pour le tour de formation comme le stipule le règlement.

Il ne pourra pas profiter de la 2ème place de la qualification et partira dernier, découvrant donc cette voiture de secours avec le plein de carburant, et pour la première fois dans des conditions de piste humide.

Tout le monde reste très prudent et dés les premiers virages Stefan va prendre la 3ème place de la catégorie Trophy dans laquelle comptent les Silhouettes Gc, une KTM X-Bow et une Ginetta G50 GT4.

En quelques tours il remonte sur le premier, le passe sans attendre et adopte un bon rythme sur la piste séchante.

Vers la 30ème minute la décision est prise de rentrer aux stands pour passer en pneus slick.

C'est le parfait moment car Stefan ressort sur une piste sèche aux trajectoires et nous donne le temps de mettre nos gommes en température alors que nos concurrents perdent des poignées de secondes en pneus pluie.

Il améliore les chronos et continue sa progression de plus belle dans le classement général.

Les secteurs passent sans cesse au vert, battant et rebattant ses chronos qui sont de plus en plus rapides, il réalise le meilleur temps en course de la catégorie (avec le point au classement qui va avec), mais surtout il remonte jusqu'en 7ème position du classement général du Championnat BRCC face aux Audi R8 Ferrari 458 et Porsche Gt3 chez qui c'est un peu la stupéfaction.

Les nuages sont alors de retour à la mi-course et Stefan va profiter d'un safety car pour effectuer le changement de pilote, ravitaillement essence et ré-installation des pneus pluie, comme à la parade.

L'équipage compte alors 1 tour 1/2 d'avance sur le second de la catégorie Trophy...No comment !

Benjamin repart prudemment avec de très bons chronos progressifs et il maintient l'avance tout en se familiarisant avec une voiture qu'il n’a malheureusement pas pu jauger à cause des pannes à répétition.

Il garde la main sur le second alors que la pluie cesse peu à peu et que le circuit commence à sécher.

Notre stratégie consiste alors à se caller sur la décision du second :
S'il rentre, Benjamin rentre changer aussi ses pneus.

Mais rien ne bouge du côté des concurrents...

Les pneus pluie de Benjamin tiennent tout d'abord le coup puis commencent inévitablement à monter en sur température.

Une piste séchante, des pneus pluie qui surchauffent, le pire des pièges pour un pilote !

Benjamin va tirer tout droit au premier virage, perdant 48 secondes dans l'affaire et il prend alors la bonne décision de se diriger vers le box pour repasser en pneus slick.

Il repart et va terminer cette course épique en évitant ce dernier piège :

Et oui il pleut fort à nouveau et rouler en slicks sous des trombes d'eau pour les 2 derniers tours c'est très compliqué.

2e place du classement de la GcV6Cup, 3e du Trophy et 13ème au général BRCC, sera notre résultat final.

C'est alors un vrai grand bonheur partagé par tous après toutes ces galères mécaniques!

Les deux pilotes Guru4Racer courent souriants vers ce premier podium de la saison et le tout premier pour Benjamin Breny en automobile lors que sa seconde course dans ce sport.

Nous savons que nous sommes performants et qu'il faudra poursuivre nos efforts car nous avons les moyens de faire de beaux résultats jusqu'à la fin de la saison.

Merci de continuer à nous y suivre dans de nouvelles aventures...En Juillet à Zandwoort (Holland) où le célèbre virage de Tarzan nous y attend déjà, certainement de pied ferme !

 

Prenez contact !

Prêts à soutenir nos sportifs avec nous ?

Trouvez-nous sur FB

© Romecki